Le marché d’Antananarivo

Si on parlait du marché d’Antananarivo, un nom revenait sans cesse à l’esprit des Malgaches : le Zoma, un gigantesque marché découvert au monde.
Pour essayer de décrire ce que fût le Zoma, nous allons remonter le temps, se reporter à un fait antérieur  qui jadis était un rendez-vous incontournable pour les commerçants venus de chaque coin d’Antananarivo à un endroit précis et qui se tient tous les vendredis, ce qui a donné le nom en Malgache Zoma qui signifie en français vendredi.

L’emplacement de ce gigantesque marché s’étend le long de l’avenue de l’indépendance  (Araben’ny fahaleovantena) sous ses arcades sont installés les magasins de  luxe, les banques et les compagnies aériennes. 

La place de l'indépendance

 

De mémoire le grand marché hebdomadaire d’Antananarivo, le Zoma, avait été crée par décret royal, à la fin du XVIIIe siècle et constituait depuis un des fondements institutionnels de la ville, ainsi qu’un lieu de convivialité incarnant une forme de citadinité tananarivienne.

En dépit de cet attachement symbolique au Zoma, les habitants de Tananarive n’ont guère protesté quand la municipalité l’a supprimé à la fin des années 90 : fortement dégradées, le marché était devenu un repoussoir, et véhiculait une image d’anarchie, d’insécurité et d’urbanisation que les Citadins rejetaient.

Le marché de Zoma est  un lieu de rencontre où les villageois viennent vendre leur artisanat, les produits de leurs potagers, les prêts-à-porter, des tissus d’habillements vendus au mètre, il est impossible d’énumérer une liste exacte de ce qu'on peut trouver au marché de Zoma, mais  si on dispose beaucoup de temps en soi et que l’on s’arme de patience,  on peut vraiment trouver du tout au Zoma.


Le marché hebdomadaire de Zoma fût supprimé dans les années 90 et fait place à un autre marché quotidien, moins populaire, moins gigantesque,  c’est celui du marché d’Analakely : c’est le cœur de la capitale (Antananarivo), à proximité on trouvera une nuée  de paysans, d'artisans et  de vendeurs ambulants qui proposent d'énormes quantités de  marchandises.

Les produits terroirs

 

La plupart des stands de ventes sont composés d’étals  d’apothicaires, jonchés sous les arcades appelées les pavillons d’Analakely, de divers produits sont étalés sur des palettes , une palette a beaucoup retenu mon attention, bien qu'originaire de ce pays, ceci ne devrait pas être étranger à mon égard,  une palette où des produits proposés comprend des herbes médicinales, des racines, des tiges de plantes utilisées à des fins thérapeutiques, les médicaments sont non seulement très chers mais difficiles à se procurer,  plus je visite les stands de marché et je me rends compte que l’on peut trouver tous les objets nécessaires à la vie quotidienne (y compris les amulettes  qui protègent contre  les maladies et autres désagréments de la vie).

Le marché d'Analakely

 

Cuisine en plein air pour les marchands d’Analakely et leurs familles : les repas sont préparés sur des cuisinières portatives à charbon, le plus souvent, le repas est préparé dans des marmites posées sur des socles en ferrailles auxquelles on entrepose en dessous des charbons ardents (l’instrument utilisé pour cuire les mets s'appelle en Malgache "Fata-pera").

Même si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez au marché d’Analakely, ne vous découragez pas, revenez un autre jour, préparez votre marché, ayez une idée précise de ce que vous cherchez, et au besoin demandez aux marchands ambulants de vous renseigner.
 À mon égard,  même on n’a rien acheté au marché d’Analakely, la visite de ce marché d’Antananarivo reste toujours un plaisir inégalé par sa diversité, par sa convivialité.

Immortalisez ces brefs instants de votre passage, car les souvenirs, par le temps risquent de s’estomper, c’est une des raisons qui m’ont poussé à laisser ces quelques traces….

 

"Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants-droit ou ayants-cause est illicite"

Tous droits réservés ©Lygier11;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;; Page suivante

30/07/2015 21:19

 

 

 

 

Proverbes malgaches

Pareils aux vendeurs de "Jabot" (tissus en raphia et coton) au marché : chacun vante le sien.

 

Toy ny varo-jabo an-tsena, ka samy midoka ny azy ho masaka.

 

Partager

Commentaire