La danse traditionnelle

Jadis la danse traditionnelle  malgache était  réservée aux initiés, maintenant par sa diversité, son étendue dans toutes les provinces de Madagascar tout le monde peut danser il suffit de suivre le rythme de la musique, pour nous faire découvrir sa richesse et sa beauté la danse traditionnelle s’associe à la création contemporaine.

 

Antosy

Elle se pratique dans la région de Sofia (située dans la province de Majunga "Mahajanga"

Les danseurs et danseuses effectuent diverses figures,les démonstrations de cette danse

 

 

 

traditionnelle sont faites par les jeunes lors de fêtes ou cérémonies traditionnelles, mais tout le monde peut danser.

 

 

 

Proverbes malgaches

Beaucoup savent (danser) le "tsinjaka" mais le "dada" est difficile à apprendre.

Ces deux termes désignent des danses et la seconde était peut être accompagné d'un chant.

Ny tsinjaka maro mahay, fa ny dada sarotra hianarana.

 

 

Partager

Commentaire

 

 

Malesa

Les couples se placent les uns derrière les autres, les pas s’accordent entre les deux partenaires et avec les autres danseurs. Les mouvements des mains suivent le rythme des pas, les gens dansent à la  queue leu-leu  mais sans se toucher . Le regretté Tilahifotsy, célèbre accordéoniste originaire de Bealanana ( commune urbaine située dans la province de Majunga) est le créateur de cette danse.

 

Alalaosy

Cette danse est originaire de Mandritsara (Nord-est de Madagascar), elle s’effectue pendant les fêtes ou cérémonies traditionnelles. Les danseurs ne forment qu’une seule: les hommes et les femmes sont alternés les mouvements de

Bahoejy

Cette danse populaire d’Antsohy (Nord de Madagascar) ressemble beaucoup au Malesa. Les couples s’alignent les uns derrière les autres et ils doivent s’effectuer des mouvements de mains qui s’accordent avec le rythme des pas.

danse qu’ils effectuent sont les     reflets de gestes du travail : par exemple la culture du riz avec le semis, le repiquage, la moisson……

La danse s’accompagne d’un chant décrivant les gestes des danseurs,  le clip de Bakomanga du groupe Ramafadrahoana en témoigne.

Le salegy

À Madagascar, la musique  Salegy  (apparu vers les années 60) est l’une des musiques les plus dansantes de l’époque moderne, les pas de danses diffèrent dans sa chaque région de Madagascar
Le salegy est devenu le symbole de la fête, une danse où les corps s’exaltent  au milieu d’un tourbillon musical,  à la fois  un style de musique national, et de rythmes locaux, le salegy est fondamentalement malgache,
Le Salegy est plus dansé dans le Sud Est de l’île (Fort dauphin), puis se répand vers le Sud Ouest et le Nord. Souvent chez les Tsimihety (habitant du Nord de Madagascar), le salegy est une danse d’ouverture au cours des fêtes, Il s’agit pour un couple aligné et se tenant par les hanches d’effectuer des pas de danses d’avant en arrière en suivant le rythme de la musique.

Parmi d’autres danses traditionnelles on peut rajouter également la danse Afindrafindrao, les gens forment une chaîne, la fille devant le garçon, bras ouvert, se tenir par les petits doigts et tournent par couple autour de la piste de danse. Dans les soirées malgaches,  les invités ouvrent le bal par cette danse appelée "afindrafindrao". Une danse durant laquelle les gens se mettent par couple et à la queue leu-leu. "Afindrafindrao" signifie "pas à pas". Cette danse est inspirée des menuets dansés à la cour du Roi Soleil (Louis XIV). Cette danse traditionnelle ressemble à la danse Polska, danse populaire exécutée en couple, caractérisés par la répétition de quatre demi-pas gauche-droite à la fois rapide et souple.

04/13/2015 21:36

 

Tous droits réservés ©Lygier